Origina logo mobile

Au début de l’année 2020, la plupart des distributeurs ont dû faire face à l’équivalent de 5 années de changements en tout juste 5 mois.

La transformation numérique à une vitesse effrénée n’a rien de nouveau dans un secteur qui a subi des changements radicaux au cours des dernières décennies. Cependant, l’expérience a été toute autre cette fois-ci.

Ces perturbations, qui ont eu pour effet d’accélérer fortement la numérisation de l’expérience client, ne sont pas uniquement la conséquence d’une pandémie mondiale. Les conditions étaient réunies pour un changement majeur, notamment :

  • Présence et fréquentation des magasins et agences physiques en déclin.
  • Augmentation du recours au commerce électronique et augmentation de ses fonctionnalités.
  • Marges bénéficiaires en baisse
  • Infrastructure informatique ancienne.

Ces vents contraires ont poussé les distributeurs à mettre la charrue avant les bœufs ; dans le cas présent, il s’agit du décalage entre des équipes technologiques de ces entreprises et la capacité de financement de ces changements. Ainsi, la transformation numérique des distributeurs est loin d’être terminée car elle vient tout juste de commencer.

De nombreux distributeurs du Fortune 500 ayant une infrastructure informatique importante se tournent vers la tierce maintenance logicielle pour faire des économies et permettre à leurs équipes informatiques de réussir malgré le chaos. Une fois identifiés le financement permettant l’accélération des initiatives de numérisation et un partenaire pour maintenir la disponibilité et aider pour les migrations, les distributeurs qui optent pour la tierce maintenance gagnent l’agilité et la résistance dont ils avaient cruellement besoin.

Conditions technologiques et budgétaires parfaites

Au cours des années précédant 2020, les distributeurs sont passés des grandes foules en magasin aux achats sur Internet, au fur et à mesure que les dépenses des clients sont passées au numérique, notamment à l’occasion des journées spéciales telles que le Black Friday.

La pandémie mondiale a accéléré la transition vers une expérience exclusivement en ligne lorsque l’accès aux magasins a été soumis à des restrictions. Les entreprises comme Amazon, qui disposaient d’une infrastructure considérable et d’une expérience en ligne attrayante, ont eu de bons résultats.

Cependant, de nombreux grands distributeurs, même ceux qui ont été couronnés de succès pendant de nombreuses années auparavant, ont eu des difficultés à s’adapter au changement. La plupart travaillaient encore à mettre leurs infrastructures numériques à niveau, et la hausse de la fréquentation a mis à rude épreuve leurs systèmes informatiques anciens.

La réorientation drastique vers les dépenses en ligne ne change pas et les distributeurs reconnaissent qu’il est nécessaire de mettre à niveau leur infrastructure informatique ancienne vers des piles technologiques agiles. Ces initiatives vont contribuer à réinventer l’expérience de l’utilisateur en lançant des technologies de transformation telles que la réalité augmentée, mais leur adoption, qui prend du temps, n’est pas chose facile.

La distribution fait face à une baisse des marges bénéficiaires, qui sont passées d’environ 4 % en 2017 à 2,67 % à la fin 2020, selon CSI Market. Cela place les entreprises qui s’efforcent de réaliser leur transformation numérique entre l’enclume et le marteau : elles ne disposent ni du budget supplémentaire nécessaire à ces projets, ni du financement supplémentaire pour embaucher davantage de ressources à même de s’en charger.

En plus de devoir lancer de nouveaux produits sur le font-end et le back-end, les équipes techniques doivent faire face aux défis complexes liés au renforcement de leurs anciennes solutions informatiques. De nombreuses piles logicielles d’IBM utilisent des versions stables depuis des années, mais l’augmentation continue de la fréquentation est une menace à la disponibilité continue.

Il est nécessaire de reconfigurer ces solutions logicielles pour faire face aux défis actuels. Cependant, en accordant beaucoup de temps à la maintenance et aux nouvelles initiatives, les équipes ont eu du mal à trouver la capacité d’accélérer ces plans. Le fait de trouver un partenaire informatique stratégique peut offrir le soutien nécessaire pour prolonger le cycle de vie des anciens produits en toute sécurité, et gagner du temps et des ressources pour s’attacher à des projets dont la priorité est plus élevée.

Identification des économies en informatique et des améliorations pour les distributeurs

Les distributeurs ont compris ce qu’ils doivent faire : s’engager pleinement dans la transformation numérique et trouver le financement et les ressources nécessaires à sa réussite.

Mais où trouver le budget et l’expertise technique ?

L’un des postes budgétaires évalués par les clients de la distribution d’Origina est l’infrastructure applicative et le middleware (AIM).

De nombreux distributeurs possèdent des piles logicielles d’AIM, notamment ceux qui ont fortement investi dans les stratégies multicanales. L’inventaire en magasin doit s’intégrer sans difficulté aux informations affichées aux clients intéressés sur le site web, et le back-end doit être capable de traiter un afflux de commandes, que ce soit pour l’envoi à domicile ou le retrait en magasin.

Cela ne devrait surprendre personne que la distribution arrive à la 7e place mondiale des dépenses en AIM, selon un rapport Gartner. De fait, ces technologies représentent environ 5 % du budget informatique moyen des distributeurs.

Cependant, les recherches d’Origina dressent un tout autre portrait. Les données des évaluations de faisabilité des clients, qui évaluent les économies réalisables par les entreprises en optant pour Origina, indiquent que les distributeurs qui utilisent un logiciel IBM au sein de leur infrastructure d’AIM dépensent au moins 11 % de leur budget en informatique.

Cela signifie qu’il est probable que les distributeurs qui utilisent un middleware comme WebSphere dépensent deux fois plus que leurs concurrents pour la maintenance de leurs logiciels.

Pour de nombreux distributeurs, ce dépassement de budget se quantifie en millions, qu’il vaut mieux affecter à un autre poste budgétaire. Trouver un moyen de diminuer ces coûts sans affecter les opérations informatiques et sans limiter le service est un avantage clé dans la course à la transformation numérique.

Faire du middleware un avantage concurrentiel

Les distributeurs devraient avoir 3 objectifs à court terme pour faire face au rythme des modifications de l’industrie :

  • Réduire les frais de la maintenance informatique de l’AIM (c’est-à-dire réduire les frais de moitié).
  • Optimiser la stabilité, la disponibilité et la capacité de l’ancienne infrastructure informatique toujours utilisée.
  • Permettre aux membres de l’équipe informatique de se concentrer sur les projets de transformation numérique.

La tierce maintenance pour les logiciels IBM permet aux distributeurs de remplir ces 3 objectifs. Origina permet aux entreprises d’économiser la moitié des coûts annuels d’assistance logicielle, ce qui leur permet de réduire le poste de dépenses en AIM de moitié pour qu’il soit comparable à la moyenne de l’industrie.

Cependant, lorsqu’ils adoptent Origina, de nombreux distributeurs réalisent que la tierce maintenance logicielle n’est pas uniquement une source d’économies. Chaque expert IBM® mondial ayant plus de 15 ans d’expérience, les équipes informatiques des distributeurs gagnent également un partenaire IBM de confiance, avec une assistance dédiée.

Ces experts IBM® mondiaux jouent un rôle important pour aider les distributeurs à optimiser les investissements dans leurs anciens logiciels IBM. Forts de nombreuses années d’expérience (certains experts ayant travaillé en tant qu’architectes initiaux pour le produit logiciel qu’ils prennent en charge, l’équipe de l’assistance pour Origina aide les distributeurs à renouveler l’architecture de leurs logiciels IBM pour s’assurer qu’elle est utilisée au maximum de sa performance.

De subtils changements au niveau de la configuration des logiciels peuvent améliorer la stabilité de façon conséquente. Par exemple, Argos a pu éliminer ses temps d’indisponibilité pendant le Black Friday en optant pour Origina, un exploit qui n’aurait pas été possible avec l’assistance d’IBM.

En même temps, Argos a pu économiser des dizaines de millions pendant la migration. Ces fonds ont été recueillis avec une assistance et une maintenance plus économiques, tout en évitant des coûts superflus comme les mises à niveau et d’autres projets encouragés par le fournisseur.

Enfin, l’assistance logicielle IBM dédiée d’Origina permet aux équipes informatiques des distributeurs de se concentrer sur des nouveaux projets innovants plutôt que sur la maintenance des anciens produits. Ce sont ces initiatives numériques qui pourront changer l’expérience du client de manière radicale et permettre aux entreprises de rester compétitives.

Un service de qualité à un juste prix

le secteur de la distribution subi une évolution rapide pour s’adapter à l’évolution démographique des clients et à ses besoins. Cependant, la perspective générale en matière d’infrastructure informatique pour les anciens logiciels reste la même.

La tierce maintenance logicielle est le maillon manquant permettant d’exploiter pleinement le potentiel des stratégies de transformation numérique des distributeurs. En capitalisant sur la nouvelle source d’économies et sur l’expertise technique, les distributeurs gagnent en avantages concurrentiels dans une industrie avec des marges bénéficiaires extrêmement faibles et peu de secrets.

Découvrez dès aujourd’hui les économies que votre entreprise peut réaliser en optant pour une tierce maintenance logicielle à l’aide d’une étude de faisabilité gratuite. Vous avez une question à propos de votre logiciel IBM ? Envoyez-nous une demande de renseignements ici.

ORIGINA SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Table des Matières

Pour les derniers conseils technologiques Abonnez-vous à notre NEWSLETTER - THE UPTME

Origina Cyber Security

Wait! Don't forget to subscribe to our Newsletter- The Uptime for the latest technology tips!

Origina logo optimized

Join Us

Breaking Free: TPM’s, Software Licenses & the ‘Right to Repair’
-Above the Law Series

There has been considerable debate about legal protection of TPMs and the challenges of the right to repair under competition and copyright law. And the debate has moved into a direction that benefits enterprises like yours.