Origina logo mobile

Un nouveau rapport de Forrester Research fournit des indications clés aux décideurs sur la manière dont ils doivent ajuster leurs budgets informatiques pour trouver des économies face à la récession liée à la pandémie.

Le rapport Forrester, « Where to Adjust Tech Budgets in the Pandemic Recession » (Où ajuster les budgets technologiques lors de la récession liée à la pandémie ?) est disponible ici.

Les DSI et les autres cadres dirigeants sont soumis à une pression intense pour réduire les dépenses du budget informatique. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire, étant donné que tout ajustement du budget informatique peut également entraîner un risque de perturbation des activités.

Les entreprises en mode survie trouvent des économies dans la maintenance logicielle

Forrester recommande aux entreprises en mode survie – celles qui ont vu leur chiffre d’affaires chuter de 40 à 95 % en raison de la récession – de chercher à réaliser des économies substantielles sur la maintenance logicielle. Voici pourquoi et comment les entreprises peuvent y parvenir.

Les industries telles que le tourisme, les loisirs et le divertissement, la vente au détail et le gaz souffrent toutes financièrement de la stagnation de l’économie et d’un degré variable de confinements au niveau mondial. Les entreprises de ces secteurs se retrouvent dans ce que Forrester Research définit comme un « mode survie ».

Les entreprises en mode survie sont confrontées à une réduction significative de leurs revenus dans un avenir prévisible, que ce soit en raison de la baisse de la demande attribuée à la pandémie ou en raison d’autres vulnérabilités, comme la faiblesse des modèles commerciaux ou le manque de ressources financières.

Ces entreprises devront réaliser des économies massives dans l’ensemble de l’entreprise et le budget informatique sera le premier levier pour beaucoup d’entre elles. Cependant, les éléments du budget habituellement explorés pour réduire les coûts pourraient ne pas être disponibles cette fois-ci.

Alors qu’une entreprise cherche traditionnellement à réduire les investissements en matériel ou les nouveaux projets pour réaliser des économies de 6 à 10 %, ces changements pourraient avoir un impact négatif sur les entreprises qui se préparent à gérer un plus grand nombre de travailleurs à distance. Dans cette optique, Forrester recommande de cibler six domaines clés au sein du budget informatique pour trouver des sources d’économies stratégiques en 2020 et 2021 sans gonfler les niveaux de risque dus aux coupes :

  • Les logiciels
  • Le matériel informatique et de communication
  • Les services de conseil en technologie
  • Services de télécommunication
  • L’externalisation des technologies
  • Les dépenses du personnel du DSI

Les logiciels, qu’il s’agisse de nouveaux projets ou de leur maintenance, représentent la part la plus importante du budget informatique moyen aux États-Unis, soit 22 % du total. La maintenance logiciels est à elle seule le troisième poste le plus coûteux de l’ensemble du budget et justifie un examen plus approfondi de la proportion de ces frais qui fournit un retour sur investissement.

Combien une entreprise doit-elle économiser sur la maintenance logicielle ?

En matière de maintenance logicielle, les coupes arbitraires peuvent entraîner des résultats désastreux. Plutôt que d’abandonner complètement le service d’assistance, les entreprises en mode survie devraient rechercher des économies spécifiques en fonction des produits dont elles possèdent actuellement une licence.

Forrester recommande aux entreprises qui cherchent à faire des économies sur les applications de back-office, comme les progiciels de gestion intégrés, de se tourner vers un fournisseur de tierce maintenance logicielle comme Origina si le fournisseur ne réduit pas ses tarifs de 80 % au cours des 12 prochains mois. Il en va de même pour les applications industrielles verticales de base, telles que les solutions destinées à la gestion des commandes ou à la chaîne d’approvisionnement.

Toutefois, en matière de logiciels de gestion, d’exploitation et de sécurité informatiques, Forrester recommande une tout autre stratégie. Si l’entreprise ne peut pas obtenir du fournisseur une réduction permanente de 50 % des frais de maintenance, elle doit passer à un fournisseur de tierce maintenance logicielle tel qu’Origina ou utiliser une alternative à code source ouvert.

Trouver des économies sur les frais de maintenance des applications pour les logiciels sous licence n’est pas réservé qu’aux entreprises en mode survie. Les entreprises en mode adaptatif – qui risquent de voir leur chiffre d’affaires baisser de 10 à 30 % – peuvent également bénéficier de la tierce maintenance logicielle.

Forrester conseille à ces entreprises de négocier une réduction des frais de maintenance pendant un an, proportionnelle à la baisse des revenus ou des équivalents temps plein. Si cela n’est pas possible – ce qui est une réalité lorsqu’il s’agit de la maintenance de logiciels fournis par le fournisseur – la solution consiste à faire appel à la tierce maintenance logicielle, qui peut permettre de réduire les frais de maintenance.

Comment trouver des économies dans le budget informatique

La recherche d’économies auprès des fournisseurs est une tâche difficile dans les bons jours, mais elle peut devenir presque impossible en période de récession.

En fait, des sociétés comme PricewaterhouseCoopers encouragent les méga-fournisseurs comme IBM®, Oracle et SAP à renforcer leurs pratiques d’audit pour amortir la baisse de leurs revenus. Sans trop s’avancer, on peut penser que les remises ne sont pas envisageables.

Origina aide les entreprises à réaliser les économies sur la maintenance des logiciels IBM® recommandées par Forrester Research, tout en offrant un service d’assistance amélioré. Prenant en charge plus de 800 applications IBM® Passport Advantage, l’équipe internationale d’Experts IBM® mondiaux d’Origina fournit une assistance réactive lorsque les entreprises en ont le plus besoin.

Le client moyen d’Origina économise 50 % sur ses coûts annuels de maintenance des logiciels IBM®. Ces économies ont favorisé la transformation numérique dans toute l’entreprise, par exemple en payant le coût de la migration d’une application. En période de récession, la réduction des coûts peut sauver des emplois et potentiellement l’entreprise elle-même.

Les organisations peuvent savoir quels sont les produits qu’il est viable de transférer vers Origina et comprendre les économies potentielles en procédant à une évaluation de faisabilité. Il s’agit d’une évaluation gratuite de la viabilité financière du passage à Origina, qui ne nécessite que de compléter les éléments et quantités IBM®. Apprenez-en davantage sur l’Étude de faisabilité et obtenez la vôtre dès aujourd’hui.

Les entreprises ont devant elles un chemin difficile, mais des économies stratégiques dans le budget informatique peuvent compenser un manque de revenus. La collaboration avec un fournisseur de tierce maintenance logicielle peut apporter l’influx financier dont l’entreprise a besoin sans introduire de nouveaux risques.

Vous souhaitez lire le rapport dans son intégralité ? Il est disponible ici.

ORIGINA SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Table des Matières

Pour les derniers conseils technologiques Abonnez-vous à notre NEWSLETTER - THE UPTME

Origina Cyber Security

Wait! Don't forget to subscribe to our Newsletter- The Uptime for the latest technology tips!

Origina logo optimized

Join Us

Breaking Free: TPM’s, Software Licenses & the ‘Right to Repair’
-Above the Law Series

There has been considerable debate about legal protection of TPMs and the challenges of the right to repair under competition and copyright law. And the debate has moved into a direction that benefits enterprises like yours.