Origina logo mobile

IBM Cloud Pak est la dernière nouveauté en matière de technologie. Fidèle aux outils qui l’ont précédé, il est fourni sous forme de package avec un nom avant-gardiste mais très peu de transparence sur ce qu’il contient.

Si vous êtes un client d’IBM avec des anciens produits IBM, vous en avez probablement entendu parler. Cependant, avant d’échanger votre logiciel IBM stable pour le dernier modèle, il est nécessaire de vérifier si l’adoption de Cloud Paks est adaptée aux besoins spécifiques de votre entreprise.

L’adoption de Cloud Paks peut s’avérer judicieuse si elle entre dans le cadre de votre feuille de route informatique, mais elle peut également mettre votre entreprise dans une position difficile si vous avez uniquement porté attention aux économies immédiates. Les conditions générales de Cloud Paks sont très différentes de celles des anciens logiciels IBM, et les économies sont moins importantes que ce que vous pouvez imaginer, surtout sur la durée.

Les experts en licences et en produits d’Origina ont recueilli toutes les informations essentielles sur IBM Cloud Paks. Elles comprennent les points suivants :

  • Qu’est-ce qu’un Cloud Pak ?
  • Quels sont les différents types de Cloud Paks ?
  • Comment fonctionnent les Cloud Paks ?
  • Pourquoi utiliser IBM Cloud Paks ?
  • Points à observer lorsque vous envisagez l’achat d’IBM Cloud Paks
  • 4 recommandations pour l’adoption d’IBM Cloud Paks

Vous avez une question pour laquelle vous ne trouvez pas la réponse dans ce blog ? Contactez nos experts pour une consultation gratuite sur Cloud Paks.

Qu’est-ce qu’un Cloud Pak ?

Les IBM Cloud Paks sont des solutions conteneurisées qui permettent aux entreprises de déployer rapidement les logiciels IBM et d’effectuer une maintenance sans encombre sur site, sur le cloud ou sur un environnement hybride. Leur fonctionnalité plug-and-play est dotée de la plateforme de conteneurs OpenShift de Red Hat et est gérée par l’outil open source de gestion d’orchestration Kubernetes.

Les Cloud Paks offrent une pile technologique IBM, simplifiée et prête à la production, dans une image logicielle, pour toute fin pratique. La technologie de conteneurs à sa base permet à IBM d’intégrer divers outils, qui devraient autrement être intégrés manuellement avec les anciens logiciels IBM. Ces outils offrent les fonctions suivantes :

  • Surveillance et journalisation
  • Mises à niveau et restaurations de versions
  • Gestion de l’identité
  • Sécurité et analyse des vulnérabilités

En 2021, il existe 6 Cloud Paks différents, chacun étant conçu sur mesure pour aider les entreprises à faire face aux défis uniques que leur pose la transformation numérique :

  • IBM® Cloud Pak for Data
  • IBM® Cloud Pak for Security
  • IBM® Cloud Pak for Integration
  • IBM® Cloud Pak for Multi-Cloud Management
  • IBM® Cloud Pak for Automation
  • IBM® Cloud Pak for Applications

Les Cloud Paks individuels offre une série de produits logiciels IBM tels qu’IBM® WebSphere, IBM® MQ et IBM® Db2. Les conteneurs fournissent également un accès aux nouvelles technologies comme IBM® Watson pour un coût en ressources inférieur.

Grâce à leur facilité de déploiement, les entreprises qui cherchent à migrer vers le cloud dans un futur proche les voient comme un tremplin pour y arriver. À un niveau superficiel, cette adoption est avantageuse : échangez vos droits à Db2 et Cognos et obtenez un conteneur qui comprend les deux produits, plus l’intelligence artificielle Watson.

Mais comme toujours, ce sont les petits caractères qui posent problème. Quoi qu’il en soit, les Cloud Paks offrent une approche consolidée de la gestion du cycle de vie des logiciels d’entreprise IBM. Les applications qu’ils hébergent sont censées être plus agiles que les mêmes applications sur site et le conteneur permet aux entreprises de moderniser leur pile technologique à une vitesse qui, jusqu’à présent, paraissait inatteignable.

Quels sont les différents types de Cloud Paks ?

Chaque IBM Cloud Pak offre un avantage unique en fonction de ce que chaque entreprise cherche à atteindre. Chacun des 6 Cloud Paks couvre une grande palette de besoins et de possibilités.

IBM® Cloud Pak for Data

IBM® Cloud Pak for Data est une solution conteneurisée de produits logiciels qui aide les entreprises à recueillir, stocker, analyser et interroger leurs données.

Le conteneur offre une architecture d’informations de type « glisser-déplacer » qui aide les entreprises à dépasser les obstacles d’intégration de l’intelligence artificielle au sein de leurs activités axées sur les données. Il sert de moyen pour la technologie d’échelle d’intelligence artificielle d’IBM, qui se résume à l’intégration de l’intelligence artificielle aux produits de façon à accélérer la transition vers leur utilisation.

Les produits disponibles dans IBM® Cloud Pak for Data comprennent notamment :

  • IBM® Watson OpenScale, Machine Learning et Studio
  • IBM® Db2 Warehouse et Event Store
  • IBM® Streams
  • IBM® Cognos Dashboards
  • IBM® Performance Server
  • IBM® Knowledge Catalog

IBM® Cloud Pak for Security

IBM® Cloud Pak for Security est une solution de sécurité plug-and-play qui permet aux entreprises de surveiller, d’identifier et de répondre aux menaces de sécurité à partir des sources de données dans l’ensemble de leur environnement numérique.

Le cloud étant susceptible d’introduire un risque de sécurité potentiel pour les entreprises, IBM Cloud Pak offre une approche conteneurisée pour se défendre contre les menaces connues et émergentes. Les outils compris dans la solution permettent aux équipes de sécurité de faire un tri rapide et s’automatiser leur réponse.

Les produits disponibles avec IBM® Cloud Pak for Security comprennent notamment :

  • IBM® Resilient
  • Data Explorer

IBM® Cloud Pak for Integration

IBM® Cloud Pak for Integration aide les entreprises à favoriser la transformation numérique grâce à une intégration agile qui permet de combiner l’accélération, la résilience et la sécurité à grande échelle.

Le conteneur fournit divers produits de middleware et de logiciels semblables pour accélérer les intégrations et faciliter leur gestion au sein des grandes entreprises.

Les produits disponibles avec IBM® Cloud Pak for Integration comprennent notamment :

  • IBM® App Connect Enterprise
  • IBM® API Connect
  • IBM® MQ Advanced
  • IBM® Data Power Virtual et Advanced
  • IBM® Aspera
  • IBM® Event Streams
  • IBM® Integration Navigator

IBM® Cloud Pak for Multi-Cloud Management

IBM® Cloud Pak for Multi-Cloud Management consolide la surveillance et la maintenance des applications sur le cloud en améliorant la visibilité et la gouvernance grâce à l’automatisation.

Les applications tentaculaires hébergées sur différents environnements peuvent créer des écarts dans la couverture des équipes informatiques. Ce Cloud Pak permet aux entreprises de gérer les produits au niveau individuel sans les ressources que cela nécessiterait habituellement.

Les produits disponibles avec IBM® Cloud Pak for Multi-Cloud Management comprennent notamment :

  • IBM® Cloud App Management
  • IBM® Cloud Automation Manager
  • IBM® Cloud Event Manager
  • IBM® Multi-Cloud Manager
  • IBM® Smart Cloud Monitoring
  • IBM® App Performance Monitoring
  • IBM® Tivoli Monitoring
  • Red Hat CloudForms
  • Red Hat Ansible

IBM® Cloud Pak for Automation

IBM® Cloud Pak for Automation est une solution conteneurisée conçue pour offrir rapidité et évolutivité pour les produits et applications internes et externes de l’entreprise.

Fidèle à son nom, le Cloud Pak exploite la puissance de l’automatisation pour donner un plus grand contrôle aux entreprises sur la vitesse à laquelle elles peuvent répondre à des demandes urgentes. Les solutions aident également les organisations à gérer l’explosion du télétravail et stimuler la productivité.

Les produits disponibles avec IBM® Cloud Pak for Automation comprennent notamment :

  • IBM® Automation Content Analyzer
  • IBM® FileNet Content Manager
  • IBM® Business Automation Insights et Navigator
  • IBM® Operations Decision Manager

IBM® Cloud Pak for Applications

IBM® Cloud Pak for Applications permet aux entreprises de transiter vers le cloud ainsi que d’y accélérer la création d’applications.

Le conteneur donne accès à un portefeuille de solutions pour les équipes informatiques qui prend en charge la migration pour l’abandon des technologies sur site.

Les produits disponibles avec IBM® Cloud Pak for Applications comprennent notamment :

  • IBM® WebSphere Application Server et Network Deployment
  • IBM® WebSphere Liberty Core
  • IBM® Cloud Private
  • IBM® Mobile Foundation
  • Red Hat OpenShift Container Platform
  • Red Hat Runtimes
  • IBM Modernization and Developer Tools

Comment fonctionnent les Cloud Paks ?

Les IBM Cloud Paks sont des packages logiciels préconfigurés, conçus pour être prêts à supporter la charge utile de l’entreprise dès leur lancement. IBM stocke les diverses technologies au sein d’un conteneur Red Hat OpenShift, un moyen de donner un grand contrôle aux équipes informatiques sur le déploiement et l’utilisation de ces solutions.

Les conteneurs sont un peu différents des machines virtuelles qui sont souvent utilisées pour exécuter plusieurs produits logiciels IBM sur un seul serveur. Avec les machines virtuelles, chaque application est exécutée sur son propre système d’exploitation hôte. La technique de virtualisation permet aux équipes technologiques de profiter davantage des ressources disponibles en les exécutant sur un seul système d’exploitation hôte, tout en utilisant un hyperviseur pour les gérer individuellement.

Les produits logiciels contenus dans IBM Cloud Paks sont tous exécutés sur le moteur du conteneur, qui partage le même système d’exploitation que le noyau du matériel. Comme les solutions ne sont pas exécutées indépendamment l’une de l’autre, et grâce à plusieurs avancées technologiques, les conteneurs sont capables de démarrer beaucoup plus rapidement que les machines virtuelles. Ils permettent également d’utiliser les ressources plus efficacement.

Kubernetes et IBM Cloud Paks

Bien que les IBM Cloud Paks soient construits sur des conteneurs Red Hat OpenShift, ils sont gérés via la plateforme d’orchestration open source Kubernetes.

Kubernetes fournit les capacités administratives dont les équipes informatiques ont besoin pour réussir à travailler avec les conteneurs. Sans cette plateforme, ils devraient faire face au défi de conserver l’intégrité des données et d’interagir avec différents projets.

Fidèle à son nom, Kubernetes permet aux entreprises d’orchestrer les conteneurs à grande échelle exactement comme ils le souhaitent. Elle offre la résilience et la flexibilité nécessaires pour gérer une infrastructure informatique, qui ne seraient pas disponibles autrement.

Kubernetes est vraiment la version conteneurisée d’un hyperviseur de machine virtuelle. Les équipes informatiques gèrent différentes ressources ; corrigent le volume de stockage, séparent les données sensibles et gèrent les composants des charges de travail individuelles pour optimiser les ressources. Kubernetes permet également d’accéder à Helm et à Operators, ce qui facilite le déploiement et l’utilisation des Cloud Paks.

Helms et Operators

Le projet Helm a pour but de faciliter la mise en package des ressources offertes par Kubernetes et le déploiement du conteneur précisément comme le souhaitent les équipes informatiques. Les graphiques Helm simplifient la gestion en fournissant un modèle YAML pour personnaliser la configuration du conteneur avant son déploiement et l’ajuster facilement et de manière cohérente.

La gestion de chaque conteneur et des produits logiciels IBM qu’il héberge serait une responsabilité qui demanderait énormément de temps. Les graphiques Helm rationalisent les projets qui mobiliseraient normalement de nombreuses ressources, comme les mises à niveau de version ou la gestion de la charge utile en temps réel en fonction des spécifications de l’environnement qui les exécute.

De manière semblable aux graphiques Helm, Operators est un autre outil de déploiement et de gestion auquel les équipes informatiques peuvent accéder avec Kubernetes. Operators donne plus de contrôle aux entreprises pour automatiser le déploiement des conteneurs pour qu’elles respectent constamment les bonnes pratiques.

En ce qui concerne IBM Cloud Paks, Operators permet d’assurer que les conteneurs sont prêts à être mis en production au moment de leur lancement en fournissant un plan de la façon dont ils devraient fonctionner. Étant donné le très haut niveau de personnalisation disponible avec chaque Cloud Pak, Operators facilite la gestion des paramètres spécifiques au déploiement et garantit une mise en œuvre conformément à des spécifications prédéterminées.

Pour résumer : les graphiques Helm simplifient la gestion des IBM Cloud Paks, tandis qu’Operators facilite le déploiement des conteneurs en permettant aux équipes informatiques d’en ajuster la configuration.

Pourquoi utiliser IBM Cloud Paks ?

L’attrait vers IBM Cloud Paks est facile à comprendre. Les grandes entreprises qui ont construit l’intégralité de leur infrastructure informatique à l’aide de logiciels IBM sur site doivent à présent faire face à des défis monumentaux pour s’y retrouver dans la transformation numérique vers le cloud.

Ces entreprises essayent avec impatience d’abandonner leurs anciens logiciels pour trois raisons principales, notamment :

  • Frais annuels élevés d’assistance logicielle
  • Charges de travail gourmandes en ressources
  • Manque d’expertise de qualité

Ceci dit, il existe certainement une façon d’éviter ces coûts tout en conservant vos anciens logiciels. Les analystes de Gartner et Forrester recommandent constamment les fournisseurs de tierce maintenance logicielle tels qu’Origina comme alternative à IBM afin de réduire de 50 % les coûts annuels fixes, tout en ayant accès à des experts en produits IBM.

Cependant, les Cloud Paks répond également à certaines de ces exigences. Leur coût initial semble plus faible (même si nous expliquons plus bas que cela ne reste pas le cas), ils permettent d’optimiser les ressources disponibles pour l’équipe et ils sont plus faciles à utiliser pour l’équipe informatique.

Il peut être tentant de vouloir échanger vos anciens logiciels par un IBM Cloud Pak que votre équipe informatique peut facilement configurer, déployer et gérer. Il est possible de déployer les Cloud Paks sur site ou sur le cloud, ce qui donne aux entreprises un grand contrôle sur l’aspect et le fonctionnement de leur future infrastructure.

Un autre avantage des IBM Cloud Paks est qu’ils ne se basent pas un fournisseur de cloud en particulier. Comme le conteneur est construit sur Red Hat OpenShift, et qu’il est géré sur la plateforme open source Kubernetes, les entreprises ne sont pas obligées d’utiliser la première option. Elles peuvent commencer avec IBM Private Cloud, puis opter pour AWS ou Azure si elles trouvent que cela leur convient mieux financièrement, sans prendre le risque de perturber le temps de disponibilité du système.

Cependant, les choses ne sont jamais aussi faciles qu’elles le paraissent. Alors que les IBM Cloud Paks sont présentés comme une solution de migration vers le cloud en un clic, certains aspects des Cloud Paks peuvent représenter un plus grand risque pour les entreprises qu’elles ne pourraient l’imaginer.

Points à observer lorsque vous envisagez l’achat d’IBM Cloud Paks

Les clients sont souvent attirés par le faible coût et la transition fluide vers le cloud. Au début de leur expérience, tout fonctionne comme prévu, jusqu’au démarrage.

Les IBM Cloud Paks contiennent quelques pièges qu’il est nécessaire pour les entreprises de connaître avant de signer le remplacement de leurs anciens logiciels IBM stables. On peut diviser ces éléments à prendre en considération en 2 catégories :

  1. Licences
  2. Architecture

Risques en matière de licences pour IBM Cloud Paks

Certains Cloud Paks utilisent un système de licences différent de celui des anciens logiciels IBM. Certains Cloud Paks utilisent des licences à durée définie, alors qu’il est probable que les produits logiciels IBM actuels sur site utilisent des licences perpétuelles.

Les licences à durée définie permettent à votre entreprise d’utiliser IBM Cloud Pak, et les produits IBM qu’il contient, pour la durée de votre abonnement. Cela signifie que lorsque votre abonnement à durée fixe arrive à expiration, les logiciels doivent être retirés de votre environnement. Les licences perpétuelles permettent aux entreprises d’utiliser le logiciel après la fin de l’abonnement et support (S&S) d’IBM® ou d’opter pour un fournisseur de tierce maintenance.

Le calcul de volume de la licence d’IBM Cloud Pak ne se base pas sur un taux de conversion de 1 à 1 entre vos logiciels sur site et les produits fournis avec le conteneur. La plupart des logiciels sous licence perpétuelle utilisent des unités de valeur par cœur de processeur (PVU) pour établir l’utilisation des licences.

Par contre, IBM Cloud Paks utilise les cœurs de processeurs virtuels (VPC) pour les licences (même s’il est possible que certains Cloud Paks utilisent les serveurs virtuels gérés comme unités de mesure). Même si le Cloud Pak contient les différents produits, chaque application logicielle du conteneur nécessite un nombre différent de VPC par licence.

Comment convertir les PVU en VPC ? En fonction du produit, vous aurez besoin de 70 à 100 PVU par VPC. Si vous utilisez un nombre inférieur de PVU, il sera nécessaire de racheter plus de VPC que nécessaire pour vous assurer que la taille de votre environnement n’est pas diminuée.

Certains produits d’IBM Cloud Paks ont besoin d’un nombre de VPC différent, comme 1/2 ou 1/8 des VPC par licence. Avant d’adopter IBM Cloud Paks, il est impératif de vous assurer que vous disposez de suffisamment de VPC pour couvrir la quantité de PVU que vous utilisiez pour votre ancien logiciel. Si ce n’est pas le cas, la taille de la nouvelle architecture pourrait être fortement diminuée et votre entreprise devra payer bien plus que le montant du devis d’origine.

(Voulez-vous en savoir plus sur les VPC et PVU ? Pour en parler à un spécialiste d’Origina, n’hésitez pas à nous contacter ici.)

Risques en matière d’architecture pour IBM Cloud Paks

Les risques en matière d’architecture pour IBM Cloud Paks découlent des problèmes provenant des licences du Cloud Pak. La façon de déployer le logiciel et ce que les entreprises ont le droit de faire sont très différents entre les logiciels sur site et les licences IBM Cloud Paks à durée définie.

Tout d’abord, les entreprises doivent s’assurer que la taille de l’environnement est correctement calculée. À l’opposé des licences sur site, il est probable que les environnements à haute disponibilité et de reprise après sinistre aient besoin d’un rapport de licences de 1 à 1, correspondant à votre environnement de production. Cela peut augmenter de manière conséquente le nombre de licences dont votre entreprise aura besoin si elle échange son environnement actuel par un Cloud Pak.

Nous avons déjà évoqué qu’un manque de VPC peut entraîner un environnement de taille réduite, mais les propositions de Cloud Paks n’incluent pas non plus habituellement les cartouches et les extensions premium. Ces dernières sont nécessaires pour certains produits et elles entraîneront des coûts supplémentaires qu’il vous faudra clarifier auprès de votre responsable de compte avant de signer l’accord. Enfin, assurez-vous d’inclure toute personnalisation effectuée pour le déploiement de vos anciens logiciels IBM lors de la création de votre configuration de Cloud Pak. Pour vous assurer que ces personnalisations vont bien fonctionner avec la nouvelle technologie, il est conseillé de demander une preuve de technologie à IBM.

4 recommandations si vous envisagez les Cloud Paks

Vous essayez de décider si IBM Cloud Paks constitue la bonne option pour votre entreprise ? Avant de signer en bas du contrat, voici quelques recommandations que nous vous conseillons de prendre en compte :

  1. Demandez des devis concurrents pour les logiciels sous licence perpétuelle et les logiciels à durée définie : Les propositions d’IBM Cloud Paks contiennent souvent un nombre de VPC inférieur et des éléments manquants la première année de façon à faire croire à des économies. En réalité, le coût initial peut s’avérer bien plus élevé que pour les logiciels sur site, et la hausse des coûts sur une période de 3 ans peut augmenter davantage le tarif indiqué.
  2. Clarifiez vos droits : Avant de vous décider, il est nécessaire d’obtenir par écrit la liste exacte des droits perpétuels auxquels vous renoncez avec l’adoption des Cloud Paks. De plus, demandez-leur directement quels seront les coûts et les défis à surmonter pour pouvoir rétablir les licences perpétuelles. Il est plus sûr de savoir cela avant de signer que d’essayer de vous y retrouver après avoir changé d’environnement.
  3. Demandez un engagement tarifaire : Les contrats d’IBM Cloud Pak ont tendance à être particulièrement économiques la première année, avec des coûts qui augmentent de manière exponentielle les années suivantes. Si vous avez échangé vos licences perpétuelles par des licences à durée définie, alors vos licences perpétuelles sont perdues à jamais et il vous sera difficile de négocier pour limiter ces augmentations de tarifs. Vérifiez que le contrat écrit fournit un « tarif à ne pas dépasser » pour les VPC supplémentaires ainsi que pour l’augmentation du tarif de renouvellement annuel.
  4. Obtenez un document officiel de dimensionnement : Ne laissez pas un environnement de Cloud Pak de taille réduite faire échouer votre migration. Demandez un document officiel de dimensionnement qui comprend la tarification des VPC supplémentaires au cas où votre entreprise en aurait besoin.

Les avantages, les inconvénients et tout ce que vous devez savoir sur IBM Cloud Paks

Les IBM Cloud Paks sont une technologie unique qui, comme toutes les technologies, offre des avantages. Cependant, vous serez bien en peine d’entendre les inconvénients de la bouche d’IBM.

Comme nous le mentionnons dans l’un des épisodes du podcast Two Irish Guys Discussing Software podcasts, les IBM Cloud Paks font l’objet d’un grand battage publicitaire, alors qu’ils ne changent pas vraiment grand-chose à la situation d’une entreprise.

c’est tout particulièrement vrai dans le cas où les licences perpétuelles sont perdues et les coûts à long terme sont difficiles à définir avec précision : les clients devraient s’inquiéter d’opter pour un modèle de tarification par abonnement pour leurs logiciels IBM. Dans de nombreux cas, les entreprises peuvent atteindre leurs objectifs tout en gardant une flexibilité financière et technologique en adoptant un fournisseur de tierce maintenance logicielle.

Chez Origina, nous avons accumulé de longues années d’expérience à aider nos clients à conserver leurs anciens logiciels IBM, tout en préparant leur migration vers le cloud. Nos experts techniques en licences peuvent aider les clients à comprendre les risques encourus avec IBM Cloud Paks, et si les Cloud Paks conviennent aux besoins spécifiques de leur entreprise.

N’hésitez pas à nous contacter dès aujourd’hui pour obtenir des conseils gratuits sur IBM Cloud Paks avant de prendre la grande décision de les adopter.

ORIGINA SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Table des Matières

Pour les derniers conseils technologiques Abonnez-vous à notre NEWSLETTER - THE UPTME

Origina Cyber Security

Wait! Don't forget to subscribe to our Newsletter- The Uptime for the latest technology tips!

Origina logo optimized

Join Us

Breaking Free: TPM’s, Software Licenses & the ‘Right to Repair’
-Above the Law Series

There has been considerable debate about legal protection of TPMs and the challenges of the right to repair under competition and copyright law. And the debate has moved into a direction that benefits enterprises like yours.