Origina logo mobile

Comme l’a fait remarquer le Dalaï Lama, « le manque de transparence engendre la méfiance et un profond sentiment d’insécurité. » Même s’il parlait sans doute des relations entre personnes, le même principe s’applique en fait aussi aux relations professionnelles, y compris celles entre entreprises.

Les licences IBM sont une source de méfiance majeure pour les responsables des actifs logiciels, souvent parce qu’ils ne savent pas exactement quels sont leurs droits. Un langage complexe, des documents très longs et un manque général d’aide lorsqu’il s’agit d’anciens logiciels créent un manque général de transparence dans les contrats.

Mais il n’est peut-être pas aussi difficile que vous le pensez de s’y retrouver dans cette mélasse (en fait, un grand n’importe quoi.).

Ignorez le jargon juridique

Les contrats de logiciels sont réputés pour leur complexité, notamment celle du langage utilisé. Dans leur volonté de ne laisser rien au hasard, les avocats peuvent facilement créer des accords que personne ne comprend entièrement. Même les grandes multinationales telles que le brasseur AB InBev (fabricant de Stella, Budweiser, Becks, etc.), qui emploient leurs propres équipes juridiques internes, ont du mal à comprendre leurs licences de logiciels, ce qui leur coûte souvent très cher.

Mais en ce qui concerne les licences IBM, les principes de base sont les mêmes :

  • Veillez toujours à disposer de suffisamment de licences pour couvrir vos utilisateurs actifs.
  • Ne copiez pas les logiciels.
  • N’utilisez pas les applications en dehors de leur but initial.

Rien de tout cela n’est sorcier, malgré les efforts des avocats d’IBM. Le bon sens est probablement l’un des meilleurs outils dont vous disposez pour maintenir la conformité avec les termes de votre licence de logiciel IBM.

Connaissez vos droits essentiels

Bien qu’ils soient longs de plusieurs pages, les détails les plus importants de vos accords de licence IBM ne prennent guère plus de quelques paragraphes. Le reste du jargon juridique n’a que peu d’incidence sur les fonctions du responsable des actifs logiciels.

Là encore, vos droits essentiels sont généralement assez faciles à comprendre et sont communs à la plupart des licences de logiciels IBM. Vous êtes autorisé à :

  • Utiliser le logiciel indéfiniment, même après la fin de l’assistance officielle.
  • Redéployer les licences, même sur différents sites.
  • Réinstaller les logiciels au fur et à mesure des besoins, pour autant que vous disposiez de licences suffisantes.

Les licences IBM sont perpétuelles : toute licence achetée vous appartient jusqu’à ce qu’elle soit cédée ou vendue (si vous êtes dans l’Espace économique européen). Le fait qu’une version d’un produit ne bénéficie plus de support ne vous oblige pas à mettre à niveau les licences.

Assurez-vous simplement que tout nouveau déploiement est conforme aux conditions d’utilisation spécifiques de la licence du logiciel.

Utilisez les outils fournis

Chaque nouvel acquéreur d’un logiciel IBM reçoit un accès au portail Passport Advantage. C’est dans cette ressource incroyablement utile qu’IBM enregistre les détails de tous les produits que votre entreprise a achetés, ainsi que le nombre total de licences pour chacun d’entre eux.

Le problème, c’est que de nombreux responsables des actifs logiciels ont hérité de leur emploi, mais que les informations de login nécessaires à Passport Advantage n’ont jamais été transmises. Le portail Passport Advantage est un outil essentiel pour les licences de logiciels IBM : c’est le point de référence unique que les auditeurs IBM utilisent pour évaluer l’utilisation sur vos sites.

Si vous ne disposez pas des données de login nécessaires, adressez-vous à Origina. Naviguer dans la complexité du monde des logiciels IBM est notre métier, et la possibilité de voir les détails des licences est un aspect crucial de la transparence globale.

Vous n’êtes pas seul – Demandez de l’aide

La plupart des problèmes quotidiens liés aux licences IBM sont assez simples. Mais lorsqu’une question de licence se pose, même votre responsable de compte IBM aura des difficultés. Avec des centaines d’applications et de versions différentes, chacune couverte par un accord de licence spécifique, il est impossible pour une seule personne de maîtriser toutes les permutations possibles, et vous risquez donc de recevoir de mauvais conseils, même de la part d’IBM.

En tant que tiers expert en licences de logiciels IBM, Origina offre une alternative crédible. Nous maintenons une base de données de toutes les licences de logiciels pour chaque version d’application IBM. Ainsi, même si nous ne nous souvenons pas d’une clause de licence spécifique, nous pouvons la rechercher et fournir des conseils en matière de transparence.

En réalité, en associant le bon sens à Passport Advantage et à l’assistance d’un tiers, la transparence en matière de licences peut être relativement simple. Si la menace d’un audit IBM vous préoccupe et que vous souhaitez savoir exactement où vous en êtes, appelez l’équipe Origina.

ORIGINA SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Table des Matières

Pour les derniers conseils technologiques Abonnez-vous à notre NEWSLETTER - THE UPTME

Origina Cyber Security

Wait! Don't forget to subscribe to our Newsletter- The Uptime for the latest technology tips!

Origina logo optimized

Join Us

Breaking Free: TPM’s, Software Licenses & the ‘Right to Repair’
-Above the Law Series

There has been considerable debate about legal protection of TPMs and the challenges of the right to repair under competition and copyright law. And the debate has moved into a direction that benefits enterprises like yours.