Origina logo mobile

De nombreux responsables des actifs logiciels ne se préoccupent jamais de la question des licences post-garantie. Ce qui convient fort bien à IBM.

Lorsque votre logiciel arrive en fin de vie, votre responsable de compte vous pousse de plus en plus à acheter une mise à niveau. Une fois le nouveau logiciel déployé, l’ancienne version est oubliée – même si vous êtes soumis à un audit des logiciels IBM.

Malheureusement, le fait d’être prisonnier du cycle de mise à niveau perpétuelle peut entraîner des perturbations inutiles pendant les tests et le déploiement (et des dépenses injustifiées). D’autant plus que le fait d’être en fin de vie ne signifie pas qu’un logiciel perd son utilité.

Les termes de la licence sont délibérément confus ?

IBM sait que les SAM sont pressés par le temps, ce qui les empêche d’examiner correctement tous les détails des licences. Ils savent également que la plupart des responsables sont relativement peu enclins à prendre des risques lorsqu’il s’agit de terminologie juridique.
Les licences de logiciels étant longues, compliquées et pleines de jargon juridique, les SAM peuvent prendre peur et suivre les conseils de leur responsable de compte IBM, qui préconise presque invariablement une mise à niveau à la première occasion.
Si une terminologie complexe en matière de licences peut générer davantage de ventes, il est peu probable qu’IBM modifie ses conditions de sitôt. Ce qui pourrait mettre le SAM sur une trajectoire de collision avec son directeur financier.

Les licences perpétuelles permettent une utilisation perpétuelle

L’un des détails les plus importants de toutes les licences IBM est que vous avez le droit d’utiliser ce logiciel aussi longtemps que vous le souhaitez. Cela signifie que même après le retrait de l’assistance d’IBM pour une version spécifique, vous êtes toujours autorisé à l’utiliser, même dans votre environnement de production. Si vous avez déjà été soumis à un audit IBM, cela explique pourquoi l’auditeur s’intéresse aussi aux logiciels qui ne sont pas utilisés.

Même si votre responsable de compte IBM s’y opposera, rien ne vous empêche de redéployer votre logiciel sous licence complète de la manière que vous souhaitez. Et il n’y a aucune obligation de souscrire un contrat de maintenance auprès d’IBM si vous choisissez de le faire (n’oubliez pas que vous ne bénéficierez pas de l’assistance de l’OEM pour les nouvelles installations de logiciels amortis). Dans ce cas, rien ne vous empêche de choisir la tierce maintenance pour les produits IBM.

Cette licence perpétuelle vous permet également de maintenir les systèmes de production en ligne aussi longtemps que vous le souhaitez, afin de préserver la stabilité de la plateforme dont votre équipe opérationnelle a besoin. IBM finira par refuser de prolonger les contrats de maintenance, mais vous pourrez utiliser le logiciel en fonction des besoins de votre entreprise.

Il n’est pas nécessaire que votre licence soit accompagnée d’un contrat de maintenance IBM

Comme ils sont souvent vendus et renouvelés ensemble, vous pouvez imaginer que les deux sont nécessaires pour assurer la conformité avec un audit des logiciels IBM. En réalité, il s’agit d’entités totalement distinctes, et vous êtes libre d’abandonner la couverture de la maintenance IBM à la fin de votre contrat actuel.

De nombreuses organisations choisissent la tierce maintenance IBM parce qu’elle leur permet de reprendre le contrôle total de leur infrastructure applicative. Ils peuvent choisir si et quand effectuer une mise à niveau, en maintenant la stabilité et la disponibilité qui sont des facteurs essentiels au succès de l’informatique d’une entreprise moderne.

Une aide est disponible

Ayant passé de nombreuses années à aider nos clients à passer des audits des logiciels IBM, Origina connaît bien les spécificités de la plupart des applications IBM. Contactez-nous dès aujourd’hui pour savoir si nous pouvons vous apporter une assistance pour vos produits IBM. Nous maintenons également une base de données centrale des licences qui couvrent ces applications.

Même si vous n’optez pas pour la tierce maintenance pour les produits IBM, nous connaissons parfaitement leurs règles de licence et pouvons vous aider. Pour discuter de vos droits et de la manière dont Origina peut vous aider à reprendre le contrôle de votre parc de logiciels IBM, n’hésitez pas à nous contacter.

ORIGINA SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Table des Matières

Pour les derniers conseils technologiques Abonnez-vous à notre NEWSLETTER - THE UPTME

Origina Cyber Security

Wait! Don't forget to subscribe to our Newsletter- The Uptime for the latest technology tips!

Origina logo optimized

Join Us

Breaking Free: TPM’s, Software Licenses & the ‘Right to Repair’
-Above the Law Series

There has been considerable debate about legal protection of TPMs and the challenges of the right to repair under competition and copyright law. And the debate has moved into a direction that benefits enterprises like yours.