Si vous êtes comme d’autres responsables informatiques, vous rencontrez peut-être des difficultés lorsqu’il s’agit de concentrer vos décisions budgétaires sur les initiatives qui font progresser votre organisation vers la transformation numérique – dans un délai qui fait la différence. Le fait de se retrouver coincé avec des coûts de réparation et de maintenance gonflés de la part de votre fournisseur de logiciels ajoute à la frustration, en faisant passer ses décisions concernant l’assistance nécessaire et les mises à niveau logicielles avant ce qui est le mieux pour les besoins de votre feuille de route informatique.

Les politiques et les modèles d’assistance actuels des équipementiers sont conçus pour profiter aux vendeurs et constituent généralement des obstacles majeurs à l’innovation au profit de votre calendrier. Les organisations consacrent la majeure partie de leur budget, de leurs ressources et de leur temps à des opérations de maintenance destinées à « maintenir les lumières allumées », au lieu d’initiatives stratégiques qui stimulent la compétitivité et la croissance. Le mouvement du « droit à la réparation » change ce paradigme, en remettant les DSI et leurs équipes aux commandes lorsqu’il s’agit de prendre des décisions concernant leur patrimoine informatique.

Regardez le webinaire d’Origina
récent webinaire à la demande
et écoutez l’expert en antitrust et en protection des consommateurs, Ryan P. Phair, associé chez Hunton Andrews Kurth. Ryan est connu pour avoir fait partie de la représentation d’AOL Time Warner et de Netscape dans le litige antitrust privé découlant de la « guerre des navigateurs » qui a fait l’objet de l’affaire U.S. v. Microsoft Corp. et qui a abouti à un règlement de plus de 750 millions de dollars pour ses clients.

Ryan se joint à Hari Candadai, SVP d’Origina, pour couvrir :

  • L’impact sur le choix créé par les restrictions du marché secondaire imposées par les principaux fournisseurs de matériel et de logiciels.
  • Les avantages environnementaux et économiques prometteurs qui peuvent être obtenus grâce à la législation sur le droit à la réparation.
  • Comment le droit de réparer crée une économie circulaire et croissante, faisant une différence significative dans les décisions de votre feuille de route informatique.

ORIGINA SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Table des Matières

Pour les derniers conseils technologiques Abonnez-vous à notre NEWSLETTER - THE UPTME

Origina Cyber Security

Attendez! N'oubliez pas de vous abonner à notre Newsletter - The Uptime pour les derniers conseils technologiques !