Origina logo mobile

Les participants au récent sommet de Gartner sur les finances, les achats et la gestion des actifs informatiques, qui s’est tenu à Londres, ont été choqués d’entendre un analyste de recherche de premier plan déclarer que des tiers pourraient offrir une alternative viable aux coûts de maintenance annuels d’IBM, en constante augmentation.

Au cours de sa présentation, « Stage de négociation de contrat : Négociations avec IBM à l’aide de l’approche 5×5 de Gartner », JoAnn Rosenberger (vice-présidente de Gartner Research) a eu l’amabilité de mentionner Origina comme une alternative potentielle à la maintenance par les OEM. JoAnn Rosenberger a suggéré aux délégués de ne pas se contenter d’utiliser des devis de tierce maintenance pour négocier un meilleur accord avec IBM, mais d’évaluer correctement si ces fournisseurs alternatifs peuvent réellement fournir un niveau de service et d’assistance équivalent à celui des OEM.

Les déclarations de Mme Rosenberger ont été formulées lors d’un stage de négociation de contrats, l’un des thèmes proposés aux délégués l’après-midi. Au cours de ce sommet de deux jours, un certain nombre de séminaires semblables ont été organisés à l’intention des représentants des utilisateurs finaux, afin de les conseiller et de les guider dans la renégociation des contrats de maintenance avec plusieurs entreprises leaders de l’industrie, dont Oracle et Microsoft.

La maintenance logicielle pèse lourdement sur les budgets informatiques des entreprises, et les DSI sont soumis à une pression constante pour contenir ces coûts et libérer des fonds pour des projets informatiques stratégiques. Selon les estimations du géant du conseil Accenture, 50 à 60 % des dépenses annuelles en logiciels sont de l’« argent mort », consacré à l’assistance et à la maintenance plutôt qu’aux nouveaux produits ou aux mises à niveau. Ce problème est également commun à toutes les industries, d’où la popularité des stages de négociation de contrats de Gartner.

Que les analystes Gartner recommandent aujourd’hui ouvertement des fournisseurs de services de tierce maintenance comme Origina montre à quel point ces services ont mûri au point d’acquérir une reconnaissance internationale. Cet intérêt ne repose pas uniquement sur la réduction des coûts globaux des contrats de maintenance : la qualité du service offert aux clients est également suffisamment élevée pour permettre aux fournisseurs de défier les OEM en place comme IBM.

Le sommet 2018 de Gartner sur les finances, les achats et la gestion des actifs informatiques est déjà prêt à être lancé. Peut-être les fournisseurs de services de tierce maintenance occuperont-ils une place encore plus importante dans les débats l’année prochaine.

ORIGINA SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Table des Matières

Pour les derniers conseils technologiques Abonnez-vous à notre NEWSLETTER - THE UPTME

Origina Cyber Security

Wait! Don't forget to subscribe to our Newsletter- The Uptime for the latest technology tips!

Origina logo optimized

Join Us

Breaking Free: TPM’s, Software Licenses & the ‘Right to Repair’
-Above the Law Series

There has been considerable debate about legal protection of TPMs and the challenges of the right to repair under competition and copyright law. And the debate has moved into a direction that benefits enterprises like yours.